top of page

Comment j'ai découvert la performance optimale

Dernière mise à jour : 1 févr.



Move, breathe and flow state

Avez-vous déjà vécu un moment dans votre vie qui vous a semblé si unique, si puissant, qu'il a complètement changé votre point de vue sur l'essence même de la réalité ? Un moment qui vous a fait réaliser qu’il existe peut-être un tout autre niveau d’existence auquel nous pouvons accéder, un niveau de performance maximale que nous pouvons atteindre ?


Peut-être avez-vous vécu un de ces moments, mais vous n’avez aucune idée de comment cela s’est produit. Ou peut-être avez-vous l’impression d’avoir cet énorme potentiel qui ne demande qu’à exploser, mais vous n’arrivez pas à trouver le commutateur pour y parvenir.


Nous avons tous accès à un état de performance optimale et à un potentiel énorme. C’est ce qu’on appelle un état de flow, et il y a de nombreuses années, j’ai découvert qu’en utilisant les bonnes combinaisons de mouvements et de respiration, je pouvais libérer sa puissance lorsque j’en avais le plus besoin.


Bienvenue à la formula Move-Breathe-Flow, votre chemin vers des performances optimales.


L'HISTOIRE D'ORIGINE


Cette expérience puissante et unique que je viens de décrire? J’en ai eu plusieurs, plus que je ne peux en compter. Mais il y en a deux qui se démarquent parmi les autres, notamment le premier que j'ai jamais eu, et c'est ainsi que j'ai découvert la formule Move-Breathe-Flow (MBF).


Je raconte généralement cette histoire avec beaucoup de détails, mais par souci de concision, je me concentrerai sur les points saillants. En 2008, j'étudiais la biologie, je travaillais comme coach de Muay Thai et j'étais environ trois mois dans une nouvelle pratique de méditation, quelque chose que j'ai commencé après avoir trouvé un livre génial dans la bibliothèque universitaire intitulé Zen and the Brain, de James T. Austin.


En tant qu'entraîneur de Muay Thai, mes entraînements était assez intenses et comprenaient la course en sentier dans mon parc préféré, une petite montagne au centre de Montréal, QC appelée Mont Royal. Alors, un soir d'automne, je suis parti courir sur mes sentiers préférés, ce qui comprenait un sprint final au sommet de la montagne jusqu'à mon spot préféré avec une vue incroyable. Normalement, j'aurais récupéré quelques minutes, apprécié la vue, puis redescendu. Mais pour une raison quelconque, cette fois-ci, j'ai décidé d'essayer quelque chose de nouveau. J'ai trouvé un endroit calme dans la forêt pour m'asseoir et méditer.


Trail running

Je n’avais jamais fait ça auparavant, méditer dehors, dans la forêt, et surtout pas après avoir courru au sommet d'une montagne, les poumons encore brûlants. Les premières respirations ont été difficiles, comme vous pouvez l'imaginer, mais à chaque respiration, c'est devenu plus facile et mon esprit est devenu plus calme, jusqu'à CLIQUE. C’est ce que l’on ressent lorsque l’esprit passe d’un état à un autre, comme si un interrupteur se déclenchait. Depuis, j’ai vécu de nombreux moments comme celui-ci, mais ce dont je me souviens le plus de cette première fois, c’est le profond sentiment de connexion et de conscience, tout en sentant simultanément mon corps et mon esprit complètement immobiles et en paix.


Lorsque j’ai ouvert les yeux, mes sens étaient clairement plus concentrés. Les couleurs étaient plus vives, les sons plus nets et même la brise sur ma peau était différente d'une manière ou d'une autre. Quand je me suis levé pour bouger, mon corps se sentait fort et léger. J'ai même couru pendant quelques minutes et cela avec aucun effort, même si je venais de gravir une montagne. Je n’avais aucune idée de ce qui se passait, mais je savais que j’avais exploité quelque chose de puissant.


Ce que je sais maintenant, mais que je ne savais pas à l’époque, c’est que j’avais atteint un état de performance optimal. J'avais déclenché le pouvoir de Flow.


BIENVENUE DANS LA JUNGLE


Cette première expérience de Flow a été mémorable, c'est sûr, mais comme je l'ai dit, je n'avais aucune idée de ce qui se passait. Eh bien, ce n'est pas tout à fait vrai, en tant qu'étudiant en biologie, je savais que j'exploitais différents neurochimiques, et le livre que je lisais sur la méditation comblait également quelques lacunes, mais je n'ai pas vraiment compris les choses avant plusieurs années plus tard, après avoir passé du temps dans les jungles du Costa Rica.


Encore une fois, je pourrais partager beaucoup de choses sur l’année que j’ai passée au Costa Rica de 2013 à 2014, mais je m’en tiendrai aux faits saillants. Ma famille et moi étions là pour que ma femme puisse étudier à l'Université de la Paix, une école mandatée par les Nations Unies et dédiée à l'étude de la paix.


Pendant que ma femme était à l'école et que notre fils était à l'école, je poursuivais un type d'éducation différent, partant presque tous les jours dans la jungle pour explorer, bouger et respirer. J'ai vécu des expériences assez folles pendant notre séjour, mais la plus mémorable, et celle qui m'a inspiré à étudier les états de flow et les performances maximales, s'est produite quelques jours après notre installation dans notre nouvelle maison.


Je suis parti courir pour explorer la région, sur un chemin de terre très vallonné qui s'est terminé par un long sprint en montée. Je suis ensuite allé nager dans le bassin d'une cascade, puis je me suis assis pour méditer sous un arbre massif et ancien. Tout comme lors de ma première fois en montagne, j'ai eu le même CLIQUE, le même profond sentiment de connexion et de pleine conscience. Mais probablement parce que j'étais assis dans une jungle au Costa Rica, cette l'expérience m'a semblé beaucoup plus intense.

Lorsque j’ai ouvert les yeux, non seulement mes sens étaient accrus au-delà de tout ce que j’avais jamais ressenti naturellement, mais j’étais entouré d’un groupe de singes qui me traitaient comme si j’étais l’un des leurs!


Monkey in Costa Rica


Nous avions déjà vu ces singes auparavant, mais ils étaient généralement assez nerveux autour de nous, donc le fait qu'ils m'acceptaient de cette façon m'a aidé à réaliser que quelque chose de spécial se passait, quelque chose était évidemment différent dans mon énergie. Je suis resté assis là pendant un moment, en partie parce que je n'étais pas sûr de la réaction des singes si je bougeais, mais surtout parce que je voulais apprécier pleinement cette expérience incroyable.


Mes nouveaux amis sont finalement partis, je me suis levé et je suis retourné à la maison. J'ai beaucoup appris ce jour-là sur le mouvement, la méditation et les états de conscience. J'ai appris qu'il y a une frontière mince entre la science et le spirtuelle lorsqu'il s'agit d'expériences de performances optimales, tout dépend de l'objectif que vous souhaitez utiliser. Les deux expériences que je viens de décrire ont été largement vues à travers le prisme de la spiritualité, mais elles ont également inspiré un puissant désir de mieux comprendre la science qui les sous-tend, ce qui a conduit à des années de recherche sur le mouvement, l'entraînement respiratoire, les états de flow et les performances optimales. Des recherches que je continue d’explorer.


Patrick Sébastien

Coach de performance

6 vues0 commentaire

コメント


bottom of page